Blog Français de Droit Constitutionnel

Le "fabuleux destin" du comité Théodule

20 Juillet 2007 , Rédigé par Didier RIBES Publié dans #Réforme des institutions

M. Arnaud Montebourg a récemment déclaré sur RTL, à propos du comité de réflexion sur les institutions, qu’il ne s’est « jamais ému de l’institution d’une énième commission Théodule, comme il y en a eu à peu près une dizaine depuis 1958 réunies par la quasi-totalité des Présidents de la République. Malgré toute la bonne volonté, dont je ne doute pas, de Jack Lang, l’essentiel des autres membres sont des conservateurs acquis au maintien coûte que coûte de la Ve République… ».
L’emploi de cette expression par M. Montebourg est l’occasion d’un retour à la source tant la formule est devenue usuelle dans le discours politique et journalistique pour affirmer l’inutilité d’un organe de réflexion et de proposition. Et d’aucuns apprécieront sans doute le chemin parcouru par la formule, non sans détour, de son auteur jusqu’au député socialiste de Saône-et-Loire. C’est, en effet, le Général de Gaulle qui l’a employée pour la première fois lors d’un discours prononcé à Orange le 26 septembre 1963. Il déclarait : "... La politique présente les choses à sa façon. Mais, de cela, le Général de Gaulle ne s’est jamais beaucoup occupé. L'essentiel pour lui, ce n'est pas ce que peuvent penser le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hyppolite. L'essentiel pour le général de Gaulle, Président de la République française, c'est ce qui est utile au peuple français, ce que sent, ce que veut le peuple français. J'ai conscience de l'avoir discerné depuis bientôt un quart de siècle. Et je suis résolu, puisque j'en ai encore la force, à continuer de le faire. ". Il évoquait, ce faisant, le « banquet des mille » organisé le 15 septembre à Saint-Honoré-les-Bains par François Mitterrand et réunissant tous les opposants au Général de Gaulle. La question qui y avait été débattue était celle du choix du candidat de la gauche pour l’élection présidentielle…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article