Blog Français de Droit Constitutionnel

Les admissibles au concours d'agrégation de droit public 2007-2008

11 Avril 2008 , Rédigé par Didier RIBES Publié dans #Nominations et concours


Concours d'agrégation de droit public 2007-2008


J'adresse toutes mes félicitations aux candidats déclarés admissibles
au concours d'agrégation de droit public 2007-2008
dont la liste est
consultable ici,
avec une pensée particulière, on me le pardonnera, pour mes ami(e)s
à Aix, Toulouse, Bordeaux, Paris, Caen, Grenoble...

Je pense aussi, bien sûr, à toutes celles et ceux qui
demeureront sous-admissibles à ce concours 2008.
Cette expérience sera sans doute riche d'enseignements pour préparer l'avenir...


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L2B 16/06/2008 12:37

je me permets juste de relever un très beau sujet de droit communautaire / européen du 11 ou 12 juin, leçon de 8h :"l'effet direct horizontal"

L2B 28/05/2008 09:47

le site du ministère de l'intérieur propose les sujets des leçons et actuellement ceux de la leçon en 24 Hj'ai le sentiment que "beaucoup" de candidats ont choisi le droit constitutionnel (quel est l'intitulé exact de la matière au concours ?) par rapport à l'ensemble des candidats et p-e par rapport aux concours précédents (du moins c'est  une impression).les sujets sont souvent portés sur des personnages ou des événements passés et j'avoue que pour certains j'ai du mal à imaginer une leçon de 45 min ; mais c'est là la force des candidats (et des équipes) de non seulement l'imaginer mais surtout de le faire !il y a déjà eu :
Léon Blum, Président du Conseil
1961
Le Conseil d’Etat
L’Etat régional
Le Parlement européen
Le fédéralisme canadien
Matignon
La guerre
La stabilité
Le roi des Belges
Le second septennat de François Mitterand
La majorité
Les circonstances exceptionnelles
La commune de Paris(Valérie Giscard d'Estaing, président de la République : sujet de communautaire/européen ou erreur sur le site et sujet de constitutionnel ?)

fluctuat nec mergitur 13/04/2008 09:35

J'imagine bien que ces résultats sont le fruit d'un travail de fond commencé depuis des nombreuses années. D'ailleurs, pour ne prendre que le seul Master DEA de droit public d'aix, sur le site du gercj (ou quelquechose comme ça...) il y est fait mention que cette formation a donné pas moins de 15 professeurs et 33 maitres de conférences. Rien que ça! Et encore je ne suis même pas sûr que les chiffres soient actualisés...De plus, quand on voit les allocataires et autres doctorants qui suivent, on se dit que le futur est assuré. Une dernière chose, je me demande si la formation de l'Institut Portalis dont vous êtes également diplomé et suivi par un grand nombre n'est pas une plus value dans la formation intellectuelle des chercheurs.Mais pour ce qui est de l'agrégation qui suppose la réusite aux concours, les aixois bénécient-ils d'une préparation particulière ou s'en remettent-ils à leur seul talent et aux conférences d'agrégation organisées par Paris 2? N'y a-t-il pas de préparations similaires dans le sud? Désolé si je vous embête avec mes questions mais le devenir des facultés de droit est un sujet qui a beaucoup d'intérêt pour moi.Respectueusement

Didier Ribes 12/04/2008 21:21

Vous me donnez l'occasion de dire combien je suis heureux que l'Ordre des avocats au Conseil d'Etat et à la Cour de cassation distingue, pour la seconde fois depuis la création du prix, des publicistes, aixois au surplus... C'est une importante reconnaissance du travail accompli.

fluctuat nec mergitur 12/04/2008 20:15

Monsieur le Professeur,Je tiens à souligner que le niveau des candidats est dans sa gloobalité excellent, j'en veux pour preuve certains qui ont été "éliminés" très tôt et qui présentaient un profil idéal. La qualité d'un concours se mesure selon moi davantage par la qualité de ceux qui n'ont pas été retenus. Et là on se dit que ceux qui sont encore en lice sont de supers juristes. Et à ce "jeu", les huit aixois sont au top. Pour exemple, deux d'entre eux ont reçu conjointement le prix de thèse de l'ordre des avocats à la cour de cassation et au conseil d'etat. Pour Nanterre, je ne suis pas surpris de leurs résultats. C'est une belle école de publicistes (tant en droit international public qu'en théorie du droit). Enfin, comment ne pas souligner la qualité tout aussi exceptionnelle des spécialistes des droits de l'homme de Montpellier...Bref, vous l'aurez compris, je suis enthousiasmé par cette édition du concours, je me demande bien quels  seront les futurs élus dans cette liste...

Didier Ribes 12/04/2008 12:42

@fluctuat nec mergiturMerci d'avoir souligné le nombre d'aixois (d'origine) admissibles. Je pense que la satisfaction est la même que la mienne pour tous mes collègues d'Aix. Qu'il s'agisse de Paris I, Paris II, Aix ou Paris X, il me semble que l'on retrouve globalement les tendances du CNU. Mais il ne faut jamais oublier que le concours est une épreuve individuelle et que la réussite dépend du degré de préparation du candidat et de la qualité de ses "concurrents", ainsi, et ce n'est pas négligeable, du nombre de postes offerts.

admissible 12/04/2008 10:22

Il me semble que l'Université Paris X-Nanterre s'en tire pas mal aussi (3 thèses Paris X/ 3 maîtres de conférences).Mais ce type de décompte est très relatif puisque la faculté d'accueil fait souvent autant que la faculté d'origine.Ainsi une petite faculté de droit comme celle d'Evry-Val-d'Essonne a 3 candidats admissibles qui y exercent comme maître de conférences ou ATER (sur 7 candidats au début du concours)

fluctuat nec mergitur 11/04/2008 21:40

errata:8 aixois, 12 assassiens et 4 de Paris 1

fluctuat nec mergitur 11/04/2008 21:08

Monsieur le Professeur,Quelle performance de la fac d'Aix!!! Je compte pas moins de 9 admissibles!!! Elle talonne de près Assas et ses 11 docteurs.A dire vrai, ayant suivi de près cette édition du concours, j'avais un peu anticipé les excellents résultats de votre université tant les candidats présentaient des profils de qualité. Qui plus est, il y a une répartition assez équilibrée entre constitutionnalistes, administrativistes, communautaristes et internationalistes, ce qui révèle la grande vitalité de l'ensemble des centres de recherches aixois. Vous devez être sacrément contents... En revanche, je suis assez déçu des résultats de Paris 1 qui ne comptent 3 admissibles, une si grande fac de publicistes... Gageons qu'elle fera mieux lors de la prochaine édition.Respectueusement