Blog Français de Droit Constitutionnel

Résultats du concours d'agrégation de droit public 2007-2008 et affectations

26 Juin 2008 , Rédigé par Didier RIBES Publié dans #Nominations et concours





La liste des nouveaux agrégés est la suivante :

1     Gweltaz EVEILLARD, Professeur à l'Université de Nantes
2     Bérangère TAXIL, Professeur à l'Université d'Angers
3     Sébastien TOUZE, Professeur à l'Université de Poitiers
4     Pierre-Yves GADHOUN, Professeur à l'Université de Lyon III
5     Laurent COUTRON, Professeur à l'Université Paul Cézanne Aix-Marseille III
6     Agnès ROBLOT-TROIZIER, Professeur à l'Université d'Evry Val d'Essonne
7     Laetitia JANICOT Professeurà l'Université de Cergy
8     Virginie DONIER, Professeur à l'Université de Besançon
9     Frédérique BERROD, Professeur à l'Université Strasbourg III
10    Emmanuel CARTIER, Professeur à l'Université de Lille II
11    Fabrice HOURQUEBIE, Professeur à l'Université de Toulouse I
12    Nicolas HAUPAIS, Professeur à l'Université d'Orléans
13    Benoît DELAUNAY, Professeur à l'Université de Poitiers
14    Albane GESLIN, Professeur à l'Université de Grenoble
15    Caroline CHAMARD, Professeur à l'Université de Savoie
16    Claire VIAL, Professeur à l'Université d'Evry Val d'Essonne
17    Jean-Gabriel SORBARA, Professeur à l'Université du Maine
18    Edouard DUBOUT, Professeur à l'Université du Maine
19    Philippe RAIMBAULT, Professeur à l'Université de Limoges
20    David MELLONI, Professeur à l'Université de Haute Alsace
21    Jean-Christophe MARTIN, Professeur à l'Université de Nice
22    Elsa FOREY, Professeur à l'Université de Besançon
23    Wanda MASTOR, Professeur à l'Université de Limoges
24    François BRENET, Professeur à l'Université Paris VIII Vincennes Saint Denis
25    Laurence DUBIN, Professeur à l'Université Paris VIII Vincennes Saint Denis
26    Delphine DERO-BUGNY, Professeur à l'Université de Reims
27    Olivier LE BOT, Professeur à l'Université de Nice
28    Mouloud BOUMGHAR, Professeur à l'Université du Littoral Côte d'Opale
29    Isabelle BOSSE-PLATIERE, Professeur à l'Université du Littoral Côte d'Opale
30    Myriam BENLOLO CARABOT, Professeur à l'Université de Valenciennes
31    Charles-André DUBREUIL, Professeur à l'Université de Clermont-Ferrand I
32    Sébastien ROLAND, Professeur à l'Université de Clermont-Ferrand I
33    Franck LATTY, Professeur à l'Université de Clermont-Ferrand I

Je leur adresse toutes mes félicitations
et je pense naturellement à ceux qui ne se trouvent pas sur cette liste.


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fluctuat nec mergitur 09/07/2008 22:18

M. le Professeur, je vous informe que la commission Schwartz a rendu son rapport. Je n'ai pas réussi à l'ajouter en lien sur votre blog. Il semblerait que ladite commission a pris acte de l'attachement de la communauté universitaire au recrutement par agrégation. Donc on y touche pas OUFFFFF! Toutefois certaines recommandations sont formulées pour rendre plus objectif le concours. C'est une bonne nouvelle!Respectueusement

fluctuat nec mergitur 30/06/2008 15:43

M. le Professeur, On lit ça et là des commentaires sur les blogs qui traitent d'une éventuelle suppression de l'agrégation de droit (commission Scwartz je crois...). Avez vous des échos des tendances? Pensez vous que ça puisse aboutir? Si on la supprime, pensez vous que les professeurs vont réagir collectivement pour infléchir une telle décision? Moi ça me fait froid dans le dos rien que de penser que l'on puisse sélectioner les professeurs en dehors de ces concours...

Didier RIBES 30/06/2008 19:40


Je ne crois pas que le concours d'agrégation devrait disparaître mais je pense que la menace de sa suppression mise en avant par certains devrait servir à obtenir sa réforme. A ce titre, trois
questions principales me paraissent se poser :

- la première est celle de la longueur du concours en lien avec le nombre élevé de candidatures. La tâche est excessivement lourde pour chaque membre du jury. Ne faudrait-il pas procéder à une
première sélection sur dossier afin de ne pas auditionner les personnes qui, d'évidence, ne présentent pas au jour du concours le profil requis ?

- la deuxième question est évidemment celle de la suppression de l'épreuve de 24 heures, décriée en termes d'égalité des chances des candidats mais qui fait appel à des aptitudes
spécifiques par rapport aux autres exercices.

- la troisième question, liée à la précédente, est celle du choix entre une suppression pure et simple ou un remplacement de la 24h par une autre épreuve de 8 heures.

Les avis sont très partagés sur ces différentes questions et l'on peut même être personnellement partagé sur telle ou telle des questions. Les professeurs n'ont pas la plus grande habitude de
réagir collectivement à la différence d'autres corps de l'Etat qui savent faire bloc pour la défense de leur statut. Mais je crois que tous les professeurs de droit sont attachés à la
voie d'un concours qui, par un haut degré d'exigence et une procédure indiscutable, assure la qualité et la diversité du recrutement, gage, non suffisant mais nécessaire, de crédibilité
et de reconnaissance.


fluctuat nec mergitur 29/06/2008 22:59

Ariane Vidal Naquet et vous!!! C'est du recrutement de grande classe ça! Et François Lichère passe de Montpellier à Aix, c'est ce qu'on appelle du débauchage de luxe! Je constate que le départ pour la capitale du Professeur Ponthier a été largement compensé. Très franchement, je vois peu de centres de recherche en droit public qui compte autant de qualité en France... Cela augure d'un renforcement d'Aix comme l'une des plus grandes écoles de droit public de l'hexagone. Votre avantage réside dans le fait que les agrégés formés à Aix y reviennent presque tous sans compter les recrutements externes de qualité. Cela crée les conditions d'une perpétuation d'un enseignement, d'une tradition, d'une lignée... Et quand on voit les CV des allocataires, on arriverait presque par comparaison avec les parcours d'agrégés à trouver les futurs lauréats... L'Insitut Portalis compte-t-il beaucoup d'agrégés et maitres de conférences passés en son sein?Si le CERIC qui compte également un nouvel agrégé vous emboite le pas... Respectueusement

fluctuat nec mergitur 29/06/2008 20:09

Monsieur le Professeur, Actualité oblige, je m'en vais faire une métaphore footballistique: la période des transferts bat son plein en ce mercato d'été, les mutations sont nombreuses. Je viens de voir que vous aviez été ajouté parmi la liste des professeurs membres du GERJC. Dois-je comprendre que vous avez rejoint la (très belle) faculté de droit de votre "enfance"?...Si tel est le cas, quand je vois la liste d'agrégés de ce centre qui sont tous issus du DEA de droit public d'Aix (avec les deux nouveaux), je me dis qu'il y a une sacrée école de droit public dans le sud...Respectueusement

Didier RIBES 29/06/2008 21:57


Merci pour votre message. J'ai effectivement rejoint la faculté de droit d'Aix-en-Provence depuis le 1er février 2008 après dix-huit mois en poste à Mulhouse à l'Université de Haute Alsace. J'en
profite pour remercier les collègues qui m'ont très bien accueilli et avec lesquels j'ai pu travailler en parfaite entente, le personnel administratif très performant et bien sûr les étudiants
mulhousiens auxquels il a été très agréable de faire cours, de surcroît, depuis cette année, dans une faculté toute neuve.
Le GERJC a la chance de compter deux nouveaux professeurs, mes amis Wanda Mastor et Olivier Le Bot auxquels j'adresse toutes mes félicitations. Au titre des "transferts", nous aurons également le
plaisir d'accueillir dans quelques semaines à Aix ma camarade de promotion Ariane Vidal Naquet, spécialiste de contentieux constitutionnel français.
Je suis également heureux de pouvoir dire que le droit administratif se porte de mieux en mieux à Aix avec le "transfert", après Florian Linditch, de François Lichère et le recrutement de Frédéric
Lombard comme maître de conférences.


L2B 27/06/2008 11:11

Je m'associe également à la joie des agrégés, particulièrement les quelques amis et connaissances que j'ai maintenant le plaisir d'appeler "professeur(e)".Je partage aussi la déception de ceux qui n'ont pas été reçus, en formant le voeux qu'ils se présentent au prochain concours.

flucuat nec mergitur 26/06/2008 17:56

Bonjour,Trois agrégés pour Aix. J'avoue être un peu déçu eu égard aux grand nombre d'aixois parmi les admissibles. Il n'empêhce que ce ft un concours d'une grande qualité dans lequel les facultés de province tiennent leur rang.Respectueusement