Blog Français de Droit Constitutionnel

Un professeur de droit constitutionnel à la Maison Blanche...

6 Novembre 2008 , Rédigé par Didier RIBES Publié dans #Droit comparé


C’est sans doute aborder par le petit bout de la lorgnette l’évènement que constitue l’élection de Barack Obama à la présidence des États-Unis d’Amérique. Mais ce billet n’a que pour modeste objet de rappeler la carrière de juriste du vainqueur démocrate de ces élections présidentielles. L’évocation (ou l’absence d’évocation par le candidat lui-même) de cette carrière a fait l’objet de quelques développements dans la presse américaine et n’est pas sans faire écho avec des discussions sur le statut des universitaires en France.

Barack Obama est dîplômé de l'Université de Columbia et a fait son droit à la Harvard Law School dont il a été Juris Doctor magna cum laude. Il a été élu en 1990 rédacteur en chef de la prestigieuse Harvard Law Review. Il a ensuite enseigné le droit constitutionnel à l’Université de Chicago en tant que Lecturer de 1992 à 1996 puis Senior Lecturer de 1996 à 2004. Il est devenu à cette date sénateur de l’Illinois. Ses trois enseignements principaux étaient Droit constitutionnel III (« Equal Protection and Substantive Due Process »), Droit électoral (« Voting Rights and the Democratic Process ») et Droit et racisme.

 


Lors de la campagne, certains journalistes se sont demandé, à la suite d’un porte-parole du Parti républicain, si M. Obama n’usurpait pas le titre de professeur de droit constitutionnel en se qualifiant comme tel dans ses discours. Un porte-parole d’Hillary Clinton avait également critiqué l’usage d’un titre que les autorités universitaires n’avaient jamais formellement décerné à Barak Obama.


Face à cette polémique, la Faculté de droit de l’Université de Chicago a indiqué, dans un communiqué, que Barack Obama avait servi l’institution « comme un professeur de droit ». En effet, les Senior Lecturers sont des membres à part entière de la Faculté de droit et sont considérés comme des professeurs bien que n’étant pas titulaires et à temps plein. Les Senior Lecturers mènent pleinement et parallèlement une carrière politique ou publique, comme le juge Richard Posner. Barack Obama avait rejoint, par sa part, un cabinet d’avocats spécialisé dans la défense des « civil rights » en 1992. Il était entré au Sénat de l’État de l’Illinois en 1996. L’Université a précisé qu’elle avait proposé à plusieurs reprises à Barack Obama de le titulariser à temps plein mais que celui-ci avait refusé.

 

Barack Obama : Théorie et pratique du droit constitutionnel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fontenille Vincent 18/01/2009 23:03

Pour revenir au sujet de base de cet article, nul doute qu'avec une telle formation juridique, M. Obama aura pour leitmotiv de respecter plus que quiconque, les normes constitutionnelles des Etat-Unis d'Amérique, dans l'exercice de ses fonctions présidentielles.

Didier RIBES 11/11/2008 18:03

Trouvés un peu par hasard sur le net un sujet d'examen donné par le professeur Barack Obama (ou présenté comme tel) et la correction adressée aux étudiants.

désagrégé 08/11/2008 11:05

En France n'aurait-il pas rencontré un certain nombre d'obstacles insurmontables pour devenir professeur agrégé?

Didier RIBES 08/11/2008 23:28


Je suis persuadé du contraire. C'est un brillant juriste, un homme très éloquent et qui sait, pour l'entourer, choisir des personnes compétentes.


Benguerraiche Hamid 07/11/2008 23:23

En effet je partage l'opinion du professeur Ribes quant à l'avenir présidentiel du professeur Lang. Cela semble d'autant plus clair depuis son choix de voter la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 (rappellons au surplus que sa voix a pemis l'adoption de la révision). En effet en adoptant une position dissidente de celle de son parti, Jack lang a certainement compromis, de façon défintive, ses chances de se rallier l'appareil électoral du P.S, ce qui peut, dans le système de la Vème République, représenter un handicap certain. Toutefois si l'on tient compte de l'état actuel du P.S, cette affirmation peut aisement être contestée.

PO Caille 06/11/2008 14:40

Fort bien, mais tout cela ne doit pas nous détourner des vraies questions : qui de Patrice Gélard ou de Jack Lang entrera le premier à l'Elysée ?

Didier RIBES 06/11/2008 16:38



Ce n'est que trop clair : aucun des deux. Ils sont tous les deux professeurs agrégés. Mais tout reste possible pour beaucoup d'autres.